ARBLanzarote100X203.jpg
 Dimanche 6 septembre 2020
La Ferté-sous-Jouarre : Entre la Marne et le Petit Morin

Cette randonnée SOUS LES SIGNES DE LA PIERRE ET DE L’EAU nous fera découvrir la Ferté-sous-Jouarre, ancienne capitale mondiale de la meulière, d’où nous partirons à la rencontre de la Marne et du petit Morin.  Nous suivrons en partie le tracé de l’aqueduc de la Dhuis puis la vallée du Petit Morin. Ce chemin nous conduira ensuite à Courcelles-sous-Jouarre. De là nous poursuivrons notre chemin vers Reuil-en-Brie pour revenir à notre point de départ par l’est, toujours sur les bords de la Marne.

LA PIERRE :

Aux portes de la Brie et de la Champagne, La Ferté-sous-Jouarre est située au confluent de la Marne et du Petit-Morin. A 70 kilomètres de Paris, elle est bâtie sur les deux rives de la Marne, offrant des paysages verdoyants au bord de l'eau. Vous remarquerez certainement que la ville compte de nombreuses constructions en meulière. Elle est devenue capitale mondiale de la meulière.

Dès l'Antiquité, le pain, nourriture essentielle, est fait de grains de blé broyés que l’on écrase à l'aide de pierres frottées les unes aux autres. Au Moyen-Âge, on utilise les forces motrices du vent et de l'eau pour actionner les moulins. On extrait alors de la terre d'énormes blocs de pierre, les “meules”, pour moudre les grains. La qualité exceptionnelle de la pierre de silex extraite à La Ferté-sous-Jouarre va donner à la ville sa réputation mondiale dans l'industrie meulière notamment après la Révolution.

Mur construit avec des pierres meulières déclasséesMur du "port aux meules" de la Ferté-Sous-Jouarre

Au XIXe siècle, l'industrie meulière fertoise est à son apogée : on extirpe la pierre dans toutes les collines environnantes de La Ferté-sous-Jouarre. Dans les ateliers, situés en centre-ville, les pierres sont taillées puis vendues par les négociants installés à proximité. Le bâti fertois de cette époque (bâtiments communaux et particuliers) évoque donc la prospérité de la ville. Au tout début du XXe siècle, de nouvelles techniques de mouture révolutionnent le travail de meunerie et annoncent le déclin des meules en pierre. L'activité industrielle disparaît peu à peu ; les deux guerres successives finissent d'achever cette épopée.

Au cours de notre cheminement nous remarquerons certainement des excavations dans le sol parfois importantes. Ce sont les vestiges de carrières. La "pierre bleue", sorte de silex, était réputée pour sa dureté et très appréciée dans le monde entier, et même expédiée jusqu'en Australie.

L’EAU :

Sous une partie du chemin que nous emprunterons coule de l’eau dans une construction souterraine. Il s’agit d’un aqueduc construit entre 1863 et 1865 pour alimenter Paris en eau potable à partir de la Dhuis. Il parcourt 128,61 km presque à l'horizontale. Il sert aujourd'hui essentiellement à fournir en eau le complexe Disneyland Paris et l'est de l'Île-de-France. Une partie de l’emprise de l’acqueduc de la Dhuis est la propriété de la ville de Paris. Son exploitation est gérée par la régie Eau de Paris et le Syndicat des eaux de la Brie. L'aqueduc de la Dhuis comporte, en général tous les 500 m, des regards de visite permettant le contrôle de l'ouvrage. À l'extérieur, les regards sont de petits édicules de béton ou de maçonnerie comportant une porte métallique peinte en vert.

Nous poursuivrons notre chemin toujours sous le signe de l'eau en rejoignant la vallée du Petit Morin, affluent de la Marne. Nous le traverserons à Courcelles-sous-Jouarre pour revenir à La Ferté sur la Marne.

15 km    dénivelés : + 270 m / - 270 m
Animatrice : Catherine

19 km    dénivelés : + 305 m / - 305 m
Animateur : Francis

Inscription :
Pour l'instant, nécessaire afin d'assurer une traçabilité sanitaire (Nombre de participants limité à 25 par groupe).
Merci de contacter notre association (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.).

Traversée du Petit Morin à Courcelles-sous-JouarreTraversée du Petit Morin à Courcelles-sous-Jouarre

Transport par car : (port du masque obligatoire durant le trajet)
Rendez-vous habituel, au parking de la sous-préfecture de l'Hay- les-Roses, pour un départ à 8h30.

Déconfinement :
Tous les participants devront respecter les règles éditées par la FFRandonnée.

Cliquez sur les mots "en vert" pour plus d'informations et sur les photos pour les "zoomer".
Vous pouvez ouvrir un compte et/ou vous connecter pour vous inscrire et disposer des parcours prévus
de cette sortie.