coldelarc.jpg

De Guyancourt à Paris... La Bièvre

Auteur : Thierry Depeyrot

Éditeur : Depeyrot

Parution : 20/03/2019

Guyancourt, Buc, Les Loges-en-Josas, Jouy-en-Josas, Bièvres, Igny, Verrières, Massy, Antony, Fresnes, L'Hay-les-Roses, Cachan, Arcueil, Gentilly et Paris ... Toutes ces villes partagent le même imaginaire et ont en point commun ce passé de tanneries, lavoirs, moulins et boucheries installés sur les rives de la Bièvre que de nombreux auteurs, de Rabelais à Huysmans, et de nombreux peintres, de Bonneton à Utrillo, ont immortalisée.

À toute cette riche littérature et iconographie, il manquait un ouvrage retraçant l'histoire, le parcours, les métiers et les projets de ré-surgence de la "Rivière des Castors" ... de Guyancourt à Paris.

 

Richement illustré et agrémenté de textes et anecdotes pour beaucoup inédits, ce livre a pour but de prendre place dans le sac à dos de tout randonneur désireux de retrouver l'âme de la rivière totalement disparue du paysage parisien depuis 1912.

 

Voyage avec un âne dans les Cévennes

Auteur : Robert Louis Stevenson

Éditeur : North Star Ed.

Parution: 02/06/2016

Robert Louis Stevenson est un écrivain écossais né le 13 novembre 1850 à Édimbourg. Il est mondialement connu pour son roman L'Île au trésor (paru en 1883) et sa nouvelle L'Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde (1886). Pourtant, de son vivant, une dernière œuvre a participé à sa renommée et a rencontré un franc succès, il s’agit de son récit : Voyage avec un âne dans les Cévennes (1879).
On peut, une fois la surprise passée, reconnaître à cet auteur la pratique d’un éclectisme littéraire… Il faut connaître un peu sa vie pour en comprendre l’origine. Non seulement Stevenson est un grand voyageur (il est notamment décédé sur l’une des îles des Samoa) mais il connaît également très bien la France. Il a notamment publié Un voyage dans les Terres, un récit qui relate ses pérégrinations à travers la Belgique et la France. Mais il aura fallu un dépit amoureux et une fuite à Monastier-sur-Gazeille pour déclencher ce besoin de randonnée solitaire. Avec pour seule compagnie Modestine, une bien brave ânesse, Stevenson parcourt près de deux cents trente kilomètres à travers les Cévennes. Il chemine notamment dans le Velay, le pays du Gévaudan et en terres camisard et rejoint douze jours plus tard Saint-Jean-du-Gard. A chaque étape il ne manque de nous faire part d’anecdotes historiques et de commentaires juteux.
Si ce récit est un incontournable pour les randonneurs, il est également un témoignage remarquable de la France et des français de la fin du 19ème siècle.

Un récit savoureux à redécouvrir impérativement !

Le petit livre de la marche

Auteur : Gaële de La Brosse

Éditeur : Editions Salvator

Parution: 28/02/2017

 "Marcher ! Apparemment, l’acte le plus naturel et le plus quotidien qui soit pour l’homme. Et pourtant, qu’y a-t-il de commun entre le moine qui déambule dans son cloître et l’explorateur qui arpente la planète, le piéton qui se déplace en ville et le pèlerin qui chemine en pleine nature ? Pas grandchose, sans doute, sauf le fait de mettre un pied devant l’autre et, comme le dit la chanson, de recommencer. Écrivain et elle-même randonneuse, Gaële de La Brosse a rencontré quinze témoins, aux parcours très différents, mais qui ont tous un point commun : vivre la marche non pas comme un acte banal, mais comme une expérience essentielle. Ceux-ci nous invitent à sonder, à notre tour, le sens profond de notre cheminement. Avec la participation d’Olivier Lemire, Jean-Louis Étienne, Claire Colette, Édouard Cortès, Sylvain Tesson, Frère Gilles Baudry, Bernard Ollivier, Thich Nhat Hanh, Olivier Bleys, David Le Breton, Frédéric Gros, Céline Anaya Gautier, Michel Gallet, Frère François Cassingena-Trévedy et André Weill. Journaliste et éditrice, Gaële de La Brosse est cofondatrice de la revue et du réseau Chemins d’étoiles et collabore à l’hebdomadaire Pèlerin. Elle est notamment l’auteur, aux Presses de la Renaissance, de Tro Breiz, les chemins du Paradis (2006), du Guide spirituel des chemins de Saint-Jacques (2010) et du Guide des chemins de pèlerinage (2017)."

Sur les chemins noirs

AuteurSylvain Tesson

Éditeur : Gallimard

Parution : 01/09/2016

« Il m'aura fallu courir le monde et tomber d'un toit pour saisir que je disposais là, sous mes yeux, dans un pays si proche dont j'ignorais les replis, d'un réseau de chemins campagnards ouverts sur le mystère, baignés de pur silence, miraculeusement vides.
La vie me laissait une chance, il était donc grand temps de traverser la France à pied sur mes chemins noirs.
Là, personne ne vous indique ni comment vous tenir, ni quoi penser, ni même la direction à prendre.»

Immortelle randonnée

AuteurJean-Christophe Rufin

Éditeur : Gallimard

Parution : 31/10/2013

Un mois sur le Camino del Norte, de Bayonne à Santiago, 40 kilomètres de marche par jour : étape après étape, Jean-Christophe Rufin se transforme en clochard céleste, en routard de Compostelle. Pourquoi prendre le Chemin, quand on a déjà éprouvé toutes les marches, toutes les aventures physiques? «Je n’avais en réalité pas eu le choix. Le virus de Saint-Jacques m’avait profondément infecté. J’ignore par qui et par quoi s’est opérée la contagion. Mais, après une phase d’incubation silencieuse, la maladie avait éclaté, et j’en avais tous les symptômes.» 876 kilomètres plus loin, un mois plus tard, après l’arrivée à Santiago, le constat est là. Comme tous les grands pèlerinages, le Chemin est une expérience de désincarnation, il libère du «trop-plein», mais il est aussi un itinéraire spirituel, entre cathédrales et ermitages, et humain, car chaque rencontre y prend une résonnance particulière.

La longue marche

  • Tome 1 : Traversée de l'Anatolie
  • Tome 2 : Vers Samarcande
  • Tome 3 : Le vent des steppes
  • Tome 4 : La longue marche - suite et fin

Auteur : Bernard Ollivier

Éditeur : Editions Phébus

Parutions : 2000 / 2001 / 2003 / 2016

Bernard Ollivier aura cheminé, la retraite venue, d'un bout à l'autre de l'Asie, d'Istanbul à Xi'an, en longeant l'ancienne route de la Soie. Quatre années passées les chaussures aux pieds, essentiellement à la belle saison, afin de pouvoir franchir les hauts cols d'Anatolie et du Partir impraticables en hiver. Quatre années racontées au fil des jours dans un récit qui n'est en rien l'évocation d'un exploit mais bien le partage d'une aventure humaine rare, par un voyageur émerveillé allant de rencontre en rencontre et qui constate que son projet lui est aussi mystérieux que le monde.

Chemin faisant

Auteur : Jacques Lacarrière

Éditeur : Fayard

Parution : 1977 / 1997

 " Rien ne me paraît plus nécessaire aujourd'hui que de découvrir ou redécouvrir nos paysages et nos villages en prenant le temps de le faire. Savoir retrouver les saisons, les aubes et les crépuscules, l'amitié des animaux et même des insectes, le regard d'un inconnu qui vous reconnaît sur le seuil de son rêve. La marche seule permet cela. Cheminer, musarder, s'arrêter où l'on veut, écouter, attendre, observer. Alors, chaque jour est différent du précédent, comme l'est chaque visage, chaque chemin.

" Ce livre n'est pas un guide pédestre de la France, mais une invitation au vrai voyage, le journal d'un errant heureux, des Vosges jusqu'aux Corbières, au coeur d'un temps retrouvé. Car marcher, c'est aussi rencontrer d'autres personnes et réapprendre une autre façon de vivre. C'est découvrir notre histoire sur le grand portulan des chemins. Je ne souhaite rien d'autre, par ce livre, que de redonner le goût des herbes et des sentiers, le besoin de musarder dans l'imprévu, pour retrouver nos racines perdues dans le grand message des horizons. "
J. L.